Rimac C_Two, une supercar électrique ultrapuissante et autonome !

Avis

Critiques Technologie / Avis 118 Views 0

Rimac a présenté sa deuxième supercar électrique dont la fiche technique a de quoi faire pâlir les bolides à essence. Une puissance de près de 2.000 ch, 415 km/h en vitesse de pointe, de la reconnaissance faciale en guise de serrures et une conduite autonome de niveau 4 pour ceux qui auraient peur d'appuyer sur l'accélérateur.

La Rimac Concept One, une supercar électrique de 1.000 ch, avait affronté une Tesla S P90D et une LaFerrari dans une course épique. Le constructeur croate est de retour au salon de Genève avec un nouveau modèle encore plus hallucinant. La Rimac C_Two ne fait rien moins que quasiment doubler la puissance qui passe à 1.914 ch (1.400 kW). Le bolide délivre un couple de 2.300 nm (newtons.mètres) contre 1.600 nm pour la Concept One qui avait déjà pulvérisé les performances de la LaFerrari et de la Tesla.

Résultat de cette puissance, la C_Two abat le 0 à 100 km/h en 1,85 seconde alors que la Concept One mettait 2,6 secondes. La vitesse maximale atteint les 415 km/h. La voiture est pourvue de deux moteurs électriques à entraînement direct sur les roues avant. À l'arrière, deux autres moteurs couplés à une transmission à deux vitesses, l'une pour les accélérations, l'autre pour la vitesse de pointe. Un système de vectorisation de couple répartit la puissance entre les roues selon les conditions afin d'assurer une motricité maximale. 

La Rimac C_Two en action. © RimacAutomobili

La Rimac C_Two commercialisée en 2020

La batterie lithium-manganèse nickel de 120 kWh est censée offrir 650 km d'autonomie avec une conduite modérée respectant les limitations de vitesse et sans accélérations brutales. Au-delà des performances, la Rimac C_Two est aussi une supercar très high-tech. L'ouverture des portières se fait par reconnaissance faciale, des capteurs surveillent les conditions météo et ajustent la puissance en conséquence. Et si d'aventure le plaisir de conduire un tel engin n'était pas assez fort, une technologie de conduite autonome de niveau 4 (le véhicule gère seul tous les paramètres sur un trajet complet) peut prendre le relais.

Ces performances hors normes, qui surpassent largement celles des supercars à moteur essence, ne sont qu'un aperçu de ce que peut offrir la propulsion électrique. La marge de progression est quasiment sans limite et il ne sera pas surprenant de voir des bolides électriques encore plus puissants que la C_Two dans un avenir proche. En attendant, cette dernière sera commercialisée en 2020 à 150 exemplaires. Son prix n'a pas encore été divulgué.

À voir aussi : 

Comments